Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  baniere_evg_end-copie-1.jpg

 

La 5ème édition s'est déroulée à Mijoux du 7 au 10 juillet 2014. 

Présentation

19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 19:45

P { margin-bottom: 0.21cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); widows: 2; orphans: 2; }A:link { color: rgb(0, 0, 255); } Vincent et Angélique viennent de terminer leur grand voyage : "Des Andes aux Indes, 15 mois à vélo couché" et voici leur interview grimace :

Noms : Lagarde / Pairault

Prénoms : Vincent / Angélique

Pseudonyme : Des Andes aux Indes

Site web : http://desandesauxindes.wordpress.com/

Lieu d’habitation : notre toile de tente ! Sinon va falloir qu’on se retrouve un appart au retour, près de Marseille.

Vos vélos de voyage :

Vélos couchés Azub 5, on en est très contents, confortables et très costauds.

Projet en vue cours :

Voyage de 15 mois à vélo couché des Andes aux Indes, débuté fin août 2012. Traversée de l’Amérique du Sud d’Equateur à Ushuaia puis traversée de l’Asie centrale d’Istanbul au Kirghizstan. On avait prévu d’aller jusqu’en Inde, mais entre temps on a eu des soucis de visas (Chine et Pakistan). Du coup retour anticipé en Europe !

A quel âge et où s’est déroulée votre première expérience de voyage à vélo (sans les petites roulettes)?

A 31 ans, en Suisse, le paradis du vélo ! Deux semaines le long du Rhône et du Rhin puis à travers le Jura en guise de préparation pour notre long voyage. C’est d’ailleurs après ces deux semaines qu’on s’est intéressés de plus près aux vélos couchés, car nos fesses ne voulaient pas subir pendant un an ce qu’elles venaient de subir pendant deux semaines !



ITV Grimace : Vincent & Angélique

Quelle est la rencontre la plus originale que vous ayez faite au cours de vos aventures?

Rencontrer Mohtor en Ouzbékistan, un médecin resté à l’ère soviétique et qui voulait soigner la fièvre de Vincent avec un cocktail antibio-aspirine-paracétamol-vodka ! Quand il nous a parlé des 4 groupes sanguins A, B, C et D, là on s’est demandé s’il était vraiment médecin. En fait il conduisait surtout les ambulances de l’hôpital. En tout cas il était un très bon potier et fabriquait de beaux fours tandooris.

Votre étape la plus incroyable ?

La descente du col de Conococha à plus de 4100m au Pérou : 120km de lacets menant tout droit au Pacifique ! La plus longue étape du voyage (170km), et surtout c’est impressionnant de passer en quelques heures seulement des hauts sommets andins où on roule emmitouflés avec Gore-tex et moufles jusqu’au bord de mer où on arrive en short et t-shirt !

Selon vous, quel est le meilleur endroit au monde pour voyager à vélo ?

Pour commencer, la Suisse est rassurante avec ses pistes cyclables bien balisées. Mais ensuite, la Pamir Highway au Tadjikistan est l’endroit du monde où on s’est sentis comme des cyclo-explorateurs de la haute montagne.

Quand un automobiliste vous klaxonne méchamment vous lui répondez quoi ?

ELLE: Quand j’entends un klaxon du genre « casse toi sinon je t’écrase avec ma grosse voiture », par exemple en Argentine où les gens veulent passer en force même sur route étroite et avec des voitures en face, et bien je roule exprès au milieu de la route et je réponds au Mr Grosse Voiture avec un bon doigt d’honneur ! (Heureusement ce n’est quand même pas arrivé souvent).

Le poids moyen de votre caisse à outil en général ?

A priori pas plus d’1,5kg. Finalement pas grand-chose nous a servi, car nous n’avons pas eu de soucis majeurs avec les vélos.

Quel est le matériel le plus résistant que vous ayez utilisé jusqu’au bout en voyage ?

Nos vélos ont fait 15 000km sans soucis ; ils ont résistés à pas mal de chutes et aux positions les plus diverses (ex : à la verticale dans les escaliers du bus). Le réchaud à essence a résisté aux plus mauvaises qualités de carburant.

Et le plus fragile ?

La poignée du filtre à eau Katadyn nous a lâchés après quelques dizaines de litres filtrés. Les t-shirts de Vincent en laine Merinos sont confortables mais au bout d’un an ils sont plein de trous. Un matelas gonflable Thermarest NeoAir est devenu une bulle géante et l’autre a une quarantaine de micros trous.

ITV Grimace : Vincent & Angélique

L’aliment que vous consommez le plus devant ta tente le soir ?

Des pâtes, beaucoup et souvent, 130 kg au total ! Heureusement qu’on se mijote de bonnes sauces aux légumes pour accompagner tout ça.

Vous avez déjà roulé avec combien de cyclo-campeurs depuis vos débuts ?

On n’a pas trop roulé roue dans roue avec d’autres cyclos, on préfère les retrouver le soir au bivouac, pour que chacun roule à son rythme. On a bien aimé la Carretera Austral, c’est sans aucun doute la route où on a roulé avec le plus de cyclo-campeurs ; on était une bonne douzaine à se retrouver régulièrement!

Quelle approche avez-vous du voyage à vélo ? (W-end, vacances, trip en étoile, sportif, touristique, voyage au long cours…)

On a choisi le vélo car on apprécie la liberté et l’autonomie, et le vélo est assurément un moyen de transport à vitesse humaine ! On apprécie les ballades tranquilles sur petits chemins peu fréquentés et le contact avec la population est simple et facile. En plus c’est tellement moins cher d’aller dans une station service pour y faire la vidange… de vessie et le plein… d’eau !

Quelles régions ou pays avez-vous parcourus?

Après le tour de Suisse, on a traversé l’Amérique du Sud de Quito à Ushuaia (Equateur, Pérou, Bolivie, Chili, Argentine) puis l’Asie centrale d’Istanbul à Bichkek (Turquie, Iran, Turkménistan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizstan). On est finalement rentrés par l’Europe de l’Est et à Vienne nous avons pris un avion pour la France, le temps nous étant compté.

Votre fantasme le plus dingue sur 2 roues ?

ELLE : Pouvoir pédaler en lâchant le guidon sur un vélo couché.

LUI : voguer sur les routes avec une voile sur le vélo.

Vous trouvez 200 euros (ou la devise du pays) au bord de la route, vous faites quoi avec ?

50 bons restos en Iran !

Bon, dites-nous tout ; quels sont les gadgets que vous transportez toujours dans vos bagages ?!

Un freesby pour jouer avec les enfants a eu du succès. La boussole nous a peu servie sur le Salar d’Uyuni mais par contre beaucoup sur les petites routes bulgares !

Avez-vous une bonne idée pour motiver tout le monde à voyager à vélo ?

Remplacer toutes les routes du monde par des pistes cyclables.

Enfin, ou serez vous début juillet prochain ?

Certainement confortablement installés sur nos sièges de vélos.

Anecdotes bonus :

ELLE : oublier un slip chez le curé qui nous avait hébergé en Equateur.

NOUS : arriver à toute allure à la frontière kirghize avec deux chiens qui nous courent après, eux-mêmes poursuivis par tout un troupeau de yacks !

Merci pour toutes ces infos, le festival EuroVeloGex vous souhaite bonne route !

eurovelogex@gmail.com

Festival du voyage à vélo EuroVeloGex http://eurovelogex.over-blog.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Festival du voyage à vélo EuroVeloGex - dans Interview grimace
commenter cet article

commentaires